Blue Economy

Le traitement des déchets devient une question centrale dans notre société, le recyclage est une des solutions mises en place, certains tentent le zéro waste, ne rien jeter pour ne pas avoir de déchets.

Une autre approche est possible, en s’inspirant de la nature qui utilise tout, ne rejette rien et valorise toute production dans un écosystème.

Cette efficacité parfaite a donc inspiré Gunther Pauli, industriel belge qui a théorisé ce concept d’économie bleue.

Valoriser les déchets au maximum de la rentabilité une sorte d’économie circulaire genre upcycling, faire toujours mieux, valoriser plus, rentabiliser plus voila le programme et il s’agit d’un programme de croissance, de croissance verte, et pourquoi pas?

Il est en tout cas indéniable que nous pouvons faire mieux en termes d’efficacité énergétique mais aussi en termes d’optimisation des procédés de fabrication pour éviter les déchets et valoriser les sous produits, il est possible de mettre plus d’intelligence dans nos activités.

Ce qui me plait dans cette histoire d’économie bleue c’est cette idée de rentabilité qui dans notre contexte économique en garantit l’applicabilité, autrement dit s’il est vrai que ça rapporte  peut être qu’un nombre important d’hommes et de femmes s’en saisirons.

En attendant j’ai commandé le livre de Pauli:

L’économie bleue : 10 ans, 100 innovations, 100 millions d’emplois

Je vous en direz plus une fois que je l’aurais parcouru.

 

Vers le zéro déchets

Réduire ses déchets est un bon objectif mais comment se lancer?

Comme pour tout changement je pense qu’il faut utiliser la stratégie des petits pas!

Commencer aujourd’hui, tout de suite, par quelque chose de concret par exemple:

  • acheter des produits en vrac: farine, pâtes, riz, céréales…
  • emmener un sac en toile à la boulangerie pour éviter de récupérer des sachets
  • emmener des tupperware chez le boucher ( j’ai testé avec le mien il était ravi de ne pas avoir à mettre la viande dans des papiers et des sacs)
  • proposer à votre maraîcher de vous mettre  les fruits et légumes sans sac plastique directement dans votre cabas ou votre sac à dos
  • faire vos gâteaux sec à la maison (meilleur au goût et pour la santé et moins cher)
  • faire votre lessive (facile et beaucoup moins cher)
  • etc…

Vous remarquerez que la plupart de ces propositions ne sont pas possibles si vous faites vos courses en supermarché ….  c’est justement l’occasion de ne plus faire vos courses au supermarché 🙂

Ce qui est certain c’est qu’il faut commencer tout de suite, n’attendez pas, pas la peine de tout faire parfaitement, de tout faire, faites un petit pas commencez par quelque chose de concret qui vous semble simple mais commencez!